≡ Menu

Astuces de référencement naturel (SEO) pour débutants : 15 moyens de booster votre site

conseils-seo-pour-debutants

En tant que débutant dans le SEO (Search Engine Optimization) ou référencement naturel, il vous faut comprendre qu’il n’y a pas de formule magique pour classer votre site web en première place de Google, Bing ou Yahoo. Les moteurs de recherche sont régis par des algorithmes complexes et de nombreux efforts sont nécessaires pour les « convaincre » que votre site web ou page mérite une des meilleurs places dans le classement des résultats des moteurs de recherche.

Vous pouvez néanmoins suivre certaines règles afin d’optimiser votre site web et fournir aux robots les signaux propices à un meilleur référencement. Alors que le web est submergé d’astuces et conseils SEO, ces derniers ne sont expliqués que de manière théorique et non pas d’une manière qui permette de les mettre en pratique. A mon sens, c’est la raison pour laquelle la plupart des propriétaires de sites web restent confus et, soit abandonnent l’aspect SEO, soit n’obtiennent tout simplement pas les résultats attendus.

google-analytics-sources-de-trafic

Notre guide comprend des conseils SEO qui fonctionnent. J’ai testé cette stratégie sur un certain nombre de sites avec des résultats remarquables. Bien entendu, il y a de nombreuses autres choses que vous pouvez faire pour aider votre site web à obtenir de meilleurs classements mais les astuces présentées ci-dessous peuvent vous donner un cadre solide et fiable à 100% (c’est-à-dire que vous ne prenez aucun risque) et par-dessus tout il fonctionne.

Par ailleurs, j’ai ajouté à ces conseils des exemples de sites web, afin de vous aider à comprendre comment appliquer les lignes directrices sur votre propre site web ou blog.

1. Titres de pages et description

Titres de pages

Les titres de pages sont un aspect important du référencement et c’est pourquoi ce sont les premiers sur notre liste. Les recherches que j’ai effectuées au cours des derniers mois m’ont permis d’observer que les titres de pages sont plus importants que jamais en particulier pour le référencement google. Des titres de pages exacts pour des mots-clef à faible volume peuvent vous donner un avantage compétitif dans les résultats de recherche mais c’est un thème que je développerai dans un autre article. Les caractéristiques les plus importantes d’un titre de page sont les suivantes :

  • Chaque page doit avoir un titre de page unique qui décrit le plus précisément le contenu de la page.
  • Le titre doit être bref et descriptif.
  • Le titre doit aider l’utilisateur à comprendre le propos de la page.

Titre de page d’accueil :

Le titre pour votre page d’accueil peut se constituer du nom de votre site web ou entreprise et peut inclure d’autres éléments d’informations tels que la localisation physique de votre entreprise ou peut-être quelques-uns de ses thèmes ou offres principaux.

Par exemple :

titres de pages

Titre d’article/autres pages :

Le titre des autres pages et articles de votre site web devraient décrire précisément ce dont il est question sur la page et être attractif pour l’internaute.

description page statut d'auteur google

Description

Le meta tag « description » d’une page est aussi très important. Il donne aux utilisateurs, Google et autres moteurs de recherche un résumé de ce qui est traité dans la page. Google peut décider d’afficher ce que vous renseignez dans la description comme des extraits de votre page ou peut décider d’utiliser une partie du contenu de votre page. En d’autres termes, cela veut dire que ce n’est pas nécessairement ce que vous renseignez dans la description qui sera effectivement affiché dans l’extrait. Voyons à présent les lignes directrices pour écrire une bonne description :

  • Toujours fournir une description unique pour toutes les pages, articles, produits de votre site web.
  • Gardez la taille entre 150 et 160 caractères.
  • Evitez de répéter le titre dans la description.
  • N’ajoutez pas trop de mots-clef.
  • Essayez d’utiliser la description comme une manière de faire de la publicité pour votre page auprès du lecteur pour qu’il clique sur le titre et visite votre page.

Vous pouvez voir à partir des exemples ci-dessus comment j’utilise le tag description pour mes pages.

2. Structure de lien permanent

La structure de lien permanent est un terme utilisé pour décrire le format d’URL pour des pages (catégories/tags) ou articles individuels d’un site web. Elle est affichée dans la barre d’adresse du navigateur et dans les résultats de recherche (sous les titres de page).

structure url

Lignes directrices pour une structure de liens optimisée

  • Simplifiez les Urls et rendez les faciles à comprendre pour les moteurs de recherche et utilisateurs
  • Utilisez des traits d’union ‘-‘ pour séparer les mots qui constituent une url.
  • Evitez les urls trop longues avec des informations superflues
  • Utilisez des mots qui décrivent le thème de la page mais évitez le bourrage de mots-clefs.

Exemples de mauvaises structures url :

http://www.exemple.com/FR/123456/3003.html
http://www.exemple.com/infosmediasociaux
http://www.exemple.com/id=8&tri=A&action=45

Exemples de bonnes structures url :

http://www.exemple.com/infos-media-sociaux
http://www.exemple.com/2013/06/infos-media-sociaux

3. Fil d’Ariane (Breadcrumb)

Assurez-vous d’avoir un fil d’ariane (breadcrumb) dans chacune de vos pages internes. Un breadcrumb est une série de liens en haut de la page qui permet de faciliter la navigation. Si vous utilisez WordPress, il existe de nombreux plugins gratuits pour créer un breadcrumb.

fil d'ariane

4. Liens internes

Lorsqu’on parle de liens internes, il est question de liens dans une page qui pointent vers d’autres pages au sein du même site web. Ce ne sont donc pas des liens externes. Dans l’exemple ci-dessous lorsque vous cliquez sur le lien avec l’encre « augmenter l’intensité » vous allez être redirigé vers une page au sein du même site afin d’accéder à plus d’informations sur les moyens d’augmenter l’intensité d’un exercice.

liens internesRéaliser des liens internes est un facteur important de référencement d’un site web et pourtant encore de nombreux propriétaires de sites web n’en font pas bon usage. Les règles à suivre pour créer des liens internes efficaces sont simples :

  • Liez des articles du même thème ensemble soit en utilisant un texte d’ancrage par mot clef soit en utilisant le titre entier de l’article.
  • Assurez-vous que les liens sont à la fois utiles pour les utilisateurs et faciles à comprendre par les moteurs de recherche.
  • Ne créez pas de liens uniquement pour les moteurs de recherche. Un lien interne devrait aider l’utilisateur à naviguer plus facilement sur le site.
  • N’utilisez pas de termes tels que “cliquez ici” ou “[…] pour créer des liens internes.
  • N’en abusez pas. 4 à 5 liens internes par page suffisent (créez en plus si c’est vraiment nécessaire).

Ne liez pas systématiquement de nouveaux articles vers d’autres plus anciens. Préférez plutôt toutes les deux semaines relier d’anciens articles vers des articles plus récents. Ce n’est pas une tâche facile à réaliser en particulier si vous avez de nombreux articles mais c’est un outil à forte valeur pour le référencement sur site.

5. Formatage du texte et utilisation de H1, H2 et H3

Ne publiez pas de texte sur votre site web avant d’avoir au préalable réalisé un formatage de base. Ce n’est pas agréable pour l’expérience utilisateur et risque d’aller à l’encontre de vos efforts de référencement. Les lignes directrices générales afin de formater un article ou une page sur votre site web sont les suivantes :

  • Utilisez les tags H1 pour le titre de votre article
  • Utilisez les tags H2 pour les sections principales de votre article.
  • Utilisez le gras et l’italique pour attirer l’attention des utilisateurs.
  • N’utilisez pas les tags H2 pour tous vos titres.
  • Ecrivez de petits paragraphes.
  • Utilisez une taille de police facile à lire.

Lorsque vous formatez vos articles, gardez toujours à l’esprit l’expérience utilisateur. L’utilisateur peut-il identifier les sections principales de votre article (tags H2) simplement en regardant la page ? Le texte est-il facile à lire même sur d’autres appareils (Ipads, tablettes Android etc) ?

6. La page 404 ou page d’erreur

Le référencement est un travail d’amélioration de l’expérience utilisateur et une page 404 efficace contribue à cet objectif. La page 404 est la page affichée lorsqu’un utilisateur cherche une page sur votre site qui n’existe pas ou lorsqu’il renseigne une URL erronée ou suit un lien brisé. Lorsque la page 404 n’est pas configurée, elle ressemble à ceci :

page d'erreur

Ce n’est pas efficace pour l’utilisateur et cela impacte de manière négative l’expérience utilisateur.

Une page 404 correctement configurée devrait :

  • Donner de l’information à l’utilisateur sur ce qui vient de se produire plutôt que d’afficher « Introuvable ».
  • Avoir un design cohérent avec le reste du site web.
  • Donner des options à l’utilisateur pour naviguer vers d’autres pages du site.

Si vous utilisez un thème professionnel (comme Thesis), cela vous permet de modifier la page 404.

7. Optimisation des images

Les images sont parfois nécessaires afin d’améliorer l’expérience utilisateur en évitant toutefois que cela ne génère des effets secondaires tels que des problèmes de vitesse de chargement de page ou de réponse lente. En particulier après le succès de Pinterest de nombreux webmasters ont commencé à utiliser plus d’images dans leurs articles. Si vous décidez d’utiliser des images, gardez en tête les éléments suivants :

  • Utilisez “Alt Text” pour décrire une image. Vous pouvez ajouter des mots-clefs mais n’en abusez pas.
  • Utilisez des mots-clefs dans les noms de fichiers des images (séparés par des traits d’union). Evitez d’utiliser des noms de fichiers tels que image1.jpg ou personne1.jpg A la place utilisez des noms qui ont du sens avec des traits d’union. Par exemple, femme-a-l-entrainement.jgp
  • Gardez tous les fichiers image dans un dossier dédié de votre site par exemple www.mondomaine.com/images/
  • Optimisez la taille de l’image. Plus la taille de l’image est petite (en KB), plus votre site web se chargera rapidement. Vous pouvez utiliser cet outil gratuit de Yahoo afin de réduire la taille de votre image sans perdre en qualité.

8. Vitesse de chargement d’une page

Google a plusieurs fois déclaré que la vitesse de chargement d’une page est un facteur de classement et néanmoins de nombreux webmasters n’optimisent pas la vitesse de chargement de leurs sites web. Le but de Google est de fournir aux utilisateurs effectuant des recherches les résultats les plus pertinents et de la manière la plus rapide possible. Il est certain que la vitesse de chargement d’une page (en tant que facteur de classement) va de plus en plus gagner en importance au cours des prochaines années.

Les sites web rapides améliorent l’expérience utilisateur et c’est un facteur qui encourage le visiteur à revenir. Par ailleurs, un site web qui se charge en moins de 8 secondes a plus de chances de :

  • Bénéficier d’un meilleur classement dans les résultats de recherche.
  • Obtenir plus de visites de pages par utilisateur.
  • Convertir plus.

Comment gérer le problème de vitesse de chargement de la page?

  • Enlevez tous les plug-ins qui ne sont pas nécessaires (si vous utilisez WordPress) ou javascript des pages.
  • Optimisez la taille de vos images.
  • Utilisez un service de mise en cache ou plug-in (j’utilise WP Super cache et W3 Total Cache).
  • Allez sur http://www.webpagetest.org et testez le nombre de seconds que cela prend à vos pages pour charger depuis différents lieux, vitesses de connexion et navigateurs. Le rapport d’analyse à la fin vous dira également quels composants de la page prennent trop de temps à charger, de manière à ce que vous puissiez les enlever.
  • Allez sur Google Page Speed Service afin d’analyser votre site web et obtenir des recommandations pour améliorer vos performances.
  • Si vous avez de nombreuses images sur votre site et ne réussissez pas à améliorer la performance à l’aide des recommandations données par les outils mentionnés ci-dessus, vous pourrez alors recourir à l’utilisation d’un service CDN (Content Delivery Network) tel que Cloud Flare ou Amazon Cloud Front.

 Je sais que s’attaquer à des problèmes liés à la performance d’un site peut être un challenge technique et parfois ce n’est facile pour l’utilisateur non expert d’identifier et résoudre les problèmes. Néanmoins c’est un facteur très important pour le référencement et ne devrait par conséquent pas être négligé. Si vous pouvez identifier que votre site web a des problèmes de performance, vous pouvez soit engager un développeur à travers odesk.com par exemple, ou m’engager pour vous aider.

9. Le statut d’auteur conféré par Google

Qu’est-ce que le statut d’auteur de Google?

C’est une manière de lier votre contenu avec votre profile Google+. Lorsque vous faites cela de la bonne manière, votre photo apparaît dans les résultats de recherche de Google à côté de votre contenu. (voir l’exemple avec ma photo ci-dessus).

En quoi le statut d’auteur Google concerne-t-il le SEO ou référencement?

  • Il améliore la crédibilité d’un site web auprès de l’esprit des utilisateurs et des moteurs de recherché.
  • Des études ont montré que plus de personnes sont susceptible de cliquer un lien affiché dans les résultats de recherche si l’auteur est vérifié.
  • Vous augmentez les chances d’obtenir des liens naturels (les internautes sont plus susceptibles de lier à votre site web ou page si vous êtes vérifié).
  • Il y a aussi un bénéfice caché au statut d’auteur qui vous donne des listings supplémentaires dans les SERPS ou Pages des résultats de recherche.

 Comment bénéficier du statut d’auteur de Google ? Vous pouvez suivre les instructions en cliquant ici : bénéficier du statut d’auteur Google ».

10. Sites web adaptés aux smartphones

Un nombre significatif de recherches réalisées chaque jour sont effectuées à travers des appareils mobiles. De nombreuses études au cours des derniers mois ont identifié que le nombre de recherches réalisées à travers des smartphones est en constante augmentation en particulier lorsqu’il s’agit de faire des achats en ligne.

Si vous observez vos données analytiques, vous constaterez qu’un bon pourcentage de vos visites quotidiennes provient de téléphones portables ou tablettes. Dans l’exemple montré ci-après presque 30% du trafic provient de mobiles avec les produits d’Apple (iPhone, iPod et iPad) trônant sur les premières positions.

Nous n’allons pas aborder ici en détail le référencement ou SEO propre aux appareils mobiles mais voici quelques étapes assez simples à suivre pour vous assurer que votre site web est adapté aux appareils mobiles :

  • Il faut en premier lieu comprendre la différence entre un site web adapté aux appareils mobiles (« mobile friendly ») et une application native Android, iPhone ou Windows Mobile. Après avoir parlé avec plusieurs webmasters j’ai constaté que de nombreuses personnes ont des difficultés avec leur stratégie mobile par ce qu’elles ne comprennent pas cette différence et par ce qu’elles n’ont pas encore pris totalement en compte le potentiel énorme des marchés mobiles.
  • Un site web adapté aux appareils mobiles est optimisé pour la navigation depuis le navigateur du mobile (par exemple Chrome sur Android ou Safari sur iPhone). Une application native Android (ou iPhone ou Windows Mobile) est une application qui peut être téléchargée à partir des marchés mobiles (Google play ou Apple Store). J’aborderai ce sujet avec plus de détails dans un autre article mais pour des raisons d’optimisation de référencement, il est important que vous puissiez proposer une version adaptée aux mobiles pour les utilisateurs utilisant les navigateurs d’appareils mobiles.
  • La manière la plus facile de créer un site web adapté aux mobiles est d’utiliser un plugin (si vous utilisez WordPress) ou un service (gratuit ou payant) qui optimisera votre site web pour les appareils mobiles.
  • J’utilise personnellement wp-touch pro pour tous mes sites web mais il en existe de nombreux autres. Lisez ce guide de Google pour plus d’informations et ressources.

11.  Plan du site

Un plan de site ou sitemap est une liste de tous les articles et pages de votre site web. Il vous faut 2 types de plans de site. D’abord un plan de site xml à soumettre à Google, Bing et autres moteurs de recherche. Ensuite, un plan de site html pour aider les visiteurs à trouver votre contenu le plus facilement. Il est recommandé de placer un lien vers votre plan de site utilisateur dans le menu principal.

Plan de site XML (pour moteurs de recherche)

En fonction de votre plateforme de blogging, vous pouvez utiliser des plugins pour créer et mettre à jour votre plan de site.

Plan de site HTML (pour utilisateurs)

Le plan de site pour utilisateurs devrait fournir des liens vers toutes vos pages ou au moins vers les plus importantes. Il peut également grouper les articles par auteur, date, catégorie etc. Son objectif est d’aider l’utilisateur à trouver l’information sur votre site le plus facilement et le plus rapidement.

 12. Le contenu est toujours roi

Afin de faire fonctionner correctement les astuces que nous venons de décrire il vous faut d’abord et avant tout un bon contenu sur votre site web. Le contenu est toujours roi et un site web avec du contenu original et de qualité peut obtenir de meilleurs résultats sur la durée (avec ou sans SEO) qu’un site web optimisé pour le référencement mais avec un mauvais contenu.

Qu’est-ce qu’un bon contenu?

Lorsque les utilisateurs effectuent des recherches sur Google, Yahoo ou Bing, ils recherchent essentiellement une réponse à une question. Le bon contenu est l’article ou page qui répond à cette question.

Comment puis-je savoir si mon contenu est de bonne qualité?

Il existe deux moyens simples pour comprendre si votre contenu est utile. D’abord vous pouvez vérifier vos données analytiques et en particulier le temps passé sur une page. Un lecteur restera longtemps sur une page si le contenu est bon.

Ensuite, observez le nombre de fois où le contenu a été partagé sur les média sociaux (facebook likes, tweets, etc).

C’est en fait un très bon moyen de comprendre ce que les utilisateurs veulent et quel type de contenu leur fournir à travers votre site web ou blog. (Je développerai dans un prochain article comment faire la promotion de votre site web sur les média sociaux).

Comment écrire du bon contenu?

Il n’y a pas de réponse simple à cette question mais les lignes directrices suivantes pourront vous permettre de vous mettre dans la bonne direction :

  • Assurez-vous que votre contenu livre effectivement la promesse de son titre. Si par exemple votre titre est «  Comment perdre 10 kilos de masse graisseuse », assurez-vous que votre article fournit une description précise (ou les étapes) à suivre pour quelqu’un qui souhaite atteindre le résultat désiré.
  • Relisez votre texte à la recherche de fautes de frappe, d’orthographe ou de grammaire.
  • Formatez votre texte (comme expliqué dans l’astuce 8 ci-dessus).
  • Fournissez des liens au sein même de votre contenu (lorsque c’est approprié) vers d’autres pages de votre site (ou d’autres sites) pour obtenir plus d’information.
  • Précisez les références de recherches ou études pour prouver que ce que vous dites ou suggérez est correct.

Quantité OU Qualité ?

On me demande souvent “Quelle devrait être la longueur (en nombre de mots) de mes articles ? » Comprenons qu’il n’y pas de réponse unique qui permette de correspondre à tous les objectifs. Cela dépend en partie du type d’article ou sujet. Par exemple, l’article que vous lisez fait plus de 4000 mots car c’est un sujet très vaste. Afin d’expliquer à quelqu’un les règles de base du référencement ou SEO, il était nécessaire que l’article soit aussi long.

Si par exemple vous écrivez au sujet des avantages du chocolat noir, alors vous n’aurez probablement pas à écrire autant. C’est exactement ce qu’illustre l’idée de « quantité OU qualité ». Il est clairement plus intéressant d’écrire un article de qualité sans compter les mots plutôt qu’un long article difficile à lire et ne répondant qu’à un objectif de fournir un plus grand nombre de mots.

Le point de vue officiel de Google sur la longueur du contenu est très clair : Le contenu court peut être utile et bénéficier d’un bon positionnement.

Qu’est-ce que Google considère comme du bon contenu?

Google a publié une liste de critères permettant d’évaluer la qualité d’un site web. Parmi les lignes directrices suggérées ils ont inclus des questions à se poser après avoir terminé l’écriture d’un article, afin de déterminer la qualité de votre travail.

13. Nouveau contenu

Le fait d’avoir du contenu nouveau est une invitation pour les visiteurs à revenir et pour les moteurs de recherche à visiter et explorer votre site web plus souvent.

Cela est vrai lorsque vous avez vraiment quelque chose de nouveau à dire sur la niche ou le sujet que vous couvrez. Evitez de publier des pages avec du contenu similaire avec pour seul objectif de mettre à jour votre site web.

14. Vérifiez vos liens externes

Les liens externes (liens sur votre site web qui pointent vers d’autres sites web) sont importants pour le référencement ou SEO. D’une manière générale, assurez-vous que :

  • Vous ne faites pas de liens vers des sites de spam ou sites web avec du contenu inapproprié
  • Vous n’avez pas de lien cassé, c’est à dire de liens vers des sites web ou pages qui n’existent plus (vous pouvez utiliser xenu – un outil gratuit pour analyser vos liens externes).
  • Vous n’êtes pas d’une manière ou d’une autre en train de vendre ou d’échanger des liens
  • Tout lien dans vos commentaires soit en « nofollow ».

15. Outils et analyses pour webmaster

Google et Bing ont ce qu’on appelle “des outils pour webmasters”. C’est l’endroit pour enregistrer et soumettre votre site web à leurs indexes. Après soumission vous pouvez visiter « webmaster central » et obtenir des informations utiles à propos de votre site web.

Bien que ce ne soit pas directement en relation avec le référencement ou SEO, lorsque vous soumettez votre site web à Google Webmaster tools et Bing webmaster tools, vous bénéficiez d’un certain nombre d’avantages :

  • Cela permet de déclarer l’existence de votre site web aux moteurs de recherche (en soumettant votre plan de site).
  • Cela permet d’obtenir des informations sur le nombre de pages indexées.
  • Cela permet d’obtenir des notifications de problèmes potentiels, à savoir des problèmes d’accessibilité qui empêchent les moteurs de recherche d’explorer votre contenu.
  • Vous pouvez voir le nombre de liens entrants et sortants.

Il est aussi également très important d’utiliser Google Analytics (ou tout autre outil d’analyse du trafic) afin de savoir :

  • Comment les visiteurs arrivent sur votre site web (visites directes, recherches, recommandation, etc).
  • Combien de temps ils passent sur vos pages (et sur quelles pages).
  • Quels mots-clefs ils ont utilisé.
  • Combien de pages ils voient par visite.

J’ai suivi tous les conseils de cet article, et maintenant?

Dès que vous avez optimisé votre site web pour le référencement ou SEO en suivant TOUTES les lignes directrices que nous avons évoquées, les prochaines étapes sont les suivantes :

  • Vous concentrer sur l’amélioration de votre site web en publiant plus de contenu, que ce soit de l’information sur un nouveau produit, des articles, des services – ou n’importe quel autre objectif que vous travaillez à atteindre.
  • Faire la promotion de votre site web en utilisant des techniques qui fonctionnent et surtout sans danger. Si vous ne réussissez pas à optimiser le référencement de votre site comme vous le souhaiteriez, alors votre site peut ne pas fonctionner à son plein potentiel. Mais si vous suivez de mauvaises techniques de promotion, vous augmentez le risque de subir des pénalités et d’annihiler complètement vos efforts.

 

Merci d’avoir pris le temps de lire mon article.
J’espère que vous aurez apprécié sa lecture et vous invite à commenter si vous le souhaitez ou à le faire suivre à vos contacts qui pourraient être intéressés par le sujet de l’article.
Et je vous souhaite une très belle journée!


1 comment… add one
  • Call center Ile Maurice www.oceancallcentre.com 8 octobre 2013, 12 12 41 104110

    Merci pour ce billet, parfois pour comprendre un problème, il faut aller jusqu’à la base fondamentale du SEO.

Leave a Comment